Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 14:39

 

Il y a presque 40 ans de cela, dans une contrée lointaine :

 

« la sueur coule de moi ».

Alors qu’il entend ses chiens éparpillés aboyer au loin, Naomi rédigeait ses impressions depuis l’intérieur de sa tente où il s’était installé…

« Dehors, je peux entendre l’ours ouvrir les provisions : le pemmican *, la viande de phoque gelée, un seau d’huile de baleine… Puisse-t-il être satisfait avec ça ! Je prie silencieusement… »

Mais l’ours polaire n’est pas satisfait.

« Tournant autour de la tente, il commence à déchirer le fragile nylon avec ses grandes griffes et grogne si bruyamment que je retiens littéralement ma respiration. 
Une nouvelle terreur me saisit lorsque la paroi intérieure de la tente se bombe et que je sens la poussée du nez de l'ours contre mon dos.
La chair humaine vivante est plus savoureuse que le pemmican ou la viande gelée.
Il a senti mon odeur, c'est fini pour moi. Et soudainement, inexplicablement, l’ours s’en va. Après un dernier reniflement vers la tente, il part, le bruit de son pas lourd diminue lentement et se termine par un dernier silence. »
Greenland-2011-Naomi-Uemura-mountaineer-stamp.jpg
Naomi UEMURA décide, à l’âge de 37 ans, de partir le 5 mars 1978 sur les traces du grand explorateur PEARY qui, en 1909 déclare avoir atteint le pôle nord après 800km de trajet. En ce qui concerne PEARY, son exploit est depuis toujours controversé (bien que reconnu officiellement), puisqu’il n’a pu apporter la preuve de son arrivée au pôle, de nombreuses données réduisant fortement sa crédibilité.

1000px-Lincoln_Sea_map-fr.svg.pngAinsi, parti du cap Columbia, à l’extrême nord du canada, Naomi prend la direction du pôle nord, chargé de près de 450kg de matériel, accompagné de 19 chiens de traineau. Il sera le premier à atteindre son objectif en solitaire au bout de 57 jours dans des conditions difficiles. Bien entendu, son mérite est minimisé par certains puisqu’il s’est fait livrer par avion des denrées alimentaires régulièrement le long de son voyage.

Cependant, n’est-il pas parti seul ? Si.

N’a-t-il pas atteint réellement le pôle ? Si, ce qui ne fut pas le cas de son confrère 69 ans plus tôt qui se serait arrêté à 40km de son objectif.

N’est-il pas le premier à avoir réalisé ce double exploit ? Et bien si, encore une fois.

Cet homme mérite sa renommée. Non pas guidé par la soif de gloire ou de reconnaissance, il part avec l’objectif de repousser toujours plus les limites du corps humain et du matériel. Souvent guidé par l’admiration qu’il porte à ses prédécesseurs, il n’hésite pas à emprunter les même trajets.

Réputé pour avoir gravi seul l’Aconcagua (le plus haut sommet des Andes qui culmine à 6962m), tout comme le Kilimandjaro (5891m en Tanzanie) et le Mont Mckinley (6194m en Alaska) qu’il gravira par ailleurs à deux reprises : en été, et en hiver où il décèdera en 1984 en redescendant.

Ce journaliste japonais, féru de montagne et Uemura-Booklet-Photographd’alpinisme, est né en 1941 au Japon où il ne se fait pas vraiment à la vie en société. Il s’installe quelques années dans les Alpes où il apprend et perfectionne ses techniques de montagne. Même si ses exploits ne sont pas uniquement polaires, ce jeune homme a tout de même réalisé la traversée du Grand Nord Canadien (12.000km en traineau), ainsi que la traversée du Groenland du Nord au Sud, et a vécu une année auprès des Inuit de Thulé où s’est bien intégré ! Ce séjour lui aura d’ailleurs permis d’apprendre des techniques ancestrales comme la conduite de traineau à chien par exemple.

Ce grand homme aura eu la chance immense de fêter ses 43 ans au sommet du Mont McKinley avant que l’on perde définitivement toute trace de vie de lui lors de sa redescente. Même si son corps n’a jamais été retrouvé après près d’un mois de recherches, Naomi UEMURA est reconnu comme un explorateur et un grimpeur méritant les hommages qui lui ont été témoignés. Il a même été nommé membre d’honneur de la Société Arctique Française.

 Sur son carnet de voyage, on peut lire à la fin : « Pour la première fois, un homme a atteint le pôle Nord, seul. »

1111_IBlock_097_xgaplus.jpg * Pemmican : (viande séchée en poudre mélangée à des fruits secs, pouvant se conserver de nombreuses années, souvent utilisé dans les expéditions polaires de l’époque)


Sources :

Livre : expeditions atlas – National Geographic.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Naomi_Uemura

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%B4le_Nord

http://www.everesthistory.com/climbers/naomiuemura.htm

http://www.people.com/people/archive/article/0,,20070742,00.html

http://transpolair.free.fr/explorateurs/uemura/uemura.htm

https://www.youtube.com/watch?v=eC7DubqDqxU

 

Images :

http://www.mountainstamp.com/Mountaineers/Naomi%20Uemura.html

http://rogallery.com/Category/photos/naomi_uemura-booklet.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cap_Columbia

http://stock.irablock.com/media/95931458-e3d6-11e0-9efe-27691253a93f-japanese-explorer-naomi-uemura-at-the-north-pole

 


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans EXPLORATEURS ET EXPEDITIONS
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 19:30

Les bateaux de Jean-Baptiste Charcot

 

Quel nom donner à son bateau, à l'objet d'une vie, à l'aboutissement de tous ses rêves, à celui qui va nous mener à l'autre bout du monde en nous donnant ce sentiment de liberté si enivrant ?...

Les "POURQUOI-PAS ?" ont chacun leur histoire, mais elles sont toutes liées :

 

Qui était Jean-Baptiste Charcot ?

JBC.jpgBrièvement, cet explorateur né en 1867 à Paris, fut d'abord médecin, sur incitation de son père lui même médecin reconnu. Jean-Baptiste ne rêve pourtant que de prendre le large et de devenir marin. A 25 ans il fait construire son premier bateau, le "Pourquoi-pas ?", nom donné en réponse aux nombreuses questions qui mettaient en doute sa capacité d'être un marin....

Il décèdera en 1936, à l'âge de 69 ans, nous verrons dans quel contexte plus loin.

 

Les navires cotre.jpg

- Le 1er "Pourquoi-pas ?" est donc construit en 1893. C'est un bateau à voiles, à un seul mat. Jean-Baptiste Charcot partira 2 semaines en croisière avec et affirme alors son intérêt pour les mers polaires. Le commencement de l'histoire est là !

 

001-GOELETTE-ALTAIR-C.jpg- Le "Pourquoi-pas ? II" est acheté en 1896, toujours bateau à voiles, mais à 2 mats cette fois, il n'aura pas de grande reconnaissance dans un premier temps. Il est vendu pour être racheté et amélioré en 1899. Il traversera alors les eaux britaniques, atteindra l'Islande et dépassera pour la première fois le Cercle Polaire Arctique en 1902 !

 

- Le "pourquoi-pas ? III" accompagnera J-B Charcot de 1897 à 1899, il est doté d'un moteur. Il remontera le Nil, jusqu'à Assouan.

 

- Et pour terminer, le "Pourquoi-pas ? IV". Construit en 1907, ce navire signera la fin de cette série de bateaux, symboles de découvertes, d'avancées scientifiques et surtout de toute une vie de passion.

     De 1908 à 1910, il naviguera pour les Expéditions Antarctiques Françaises, rapportera de nombreuses données océanographiques, et il permettra surtout la découverte de la "Terre de Charcot" ! Cette île se situe au large de l'Antarctique, à 80 kilomètres de l'île Alexandre-Ier.

     Il devient en 1912 un navire école, le tout suivant la renommée croissante de son propriétaire.

      De 1918 à 1925, il accompagne des missions au Groenland.

     En 1934, 1935 et 1936, il transporte lesPourquoi-Pas-4.jpg missions du grand Paul-Emile Victor pour son immersion au sein du peuple Inuit, et également pour sa célèbre traversée de la calotte Groenlandaise réalisée en cinquante jours ( voir notre article sur les explorateurs polaires). J-B Charcot lui livre alors du matériel en 1936, il part du groenland et doit faire une halte le 3 septembre à Reikjavik-Islande pour réparer une chaudière. L'ancre est levée le 15 septembre pour rejoindre Saint Malo.

Une très violente tempète s'abat alors sur la région et après 12 heures de lutte, le "Pourquoi-pas ? IV" sombre le 16 septembre 1936 au large des côtes Islandaises, sur ses récifs, et il emmènera avec lui 23 morts, dont Jean-Baptiste Charcot, 17 disparus, mais laissera par chance UN survivant...

 

Et après ?

 

Ces bateaux, et cet homme, ont marqué l'histoire de la recherche et de la navigation polaire. A tel point que, depuis 2005, un nouveau "Pourquoi-pas ?" a vu le jour, en mémoire à ses prédécesseurs.

Il n'a plus rien de semblable avec les autres, et n'est pas fait pour se rendre dans les régions polaires, mais il navigue pour l'IFREMER (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la MER) et pour la Marine Nationale. Une sorte d'hommage en quelque sorte...

PP5.jpg

 

" D'où vient cette étrange attirance de ces régions polaires, si puissante, si tenace, qu'après en être revenu on oublie les fatigues, morales et physiques pour ne songer qu'à retourner vers elles ? D'où vient le charme inouï de ces contrées pourtant désertes et terrifiantes ? Est-ce le plaisir de l'inconnu, la griserie de la lutte et de l'effort pour y parvenir et y vivre, l'orgueil de tenter et de faire ce que d'autres ne font pas, la douceur d'être loin des petitesses et des mesquineries ? "


  Jean-Baptiste Charcot "Le Français au pole Sud"

 

 

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pourquoi_Pas_%3F

http://www.netmarine.net/bat/hydro/pourquoipas/celebre.htm

http://www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/charcot_jb.html

http://gabierschimeriques.free.fr/pourquoi-pas.charcot/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pourquoi_pas_%3F_%282005%29

http://terreadelie.sblanc.com/pages/citation-polaire-antarctique.htm

 

 

Arctik Solo est aussi sur Facebook !


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans EXPLORATEURS ET EXPEDITIONS
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 13:07

 

La découverte du Groenland :

 

Officiellement, c'est Erik THORVALDSON dit "Le Rouge", bannit de Norvège puis d'Islande pour meurtres (!), qui fût le premier européen à découvrir l'ïle en 982. Il la baptisa alors Greenland, la tecarte_fr_groenlan.gifrre verte, du fait qu'il la découvra par les côtes, tout à fait vertes encore aujourd'hui. L'histoire raconte également que c'était surtout pour donner envie à d'autres d'aller s'y installer, une sorte de "nom propagande" en quelque sorte ! C'est le début de la colonisation.

 

Mais il existe une autre version, moins officielle, comme toujours dans les grandes découvertes : selon les légendes nordiques ce serait un norvégien, Gunnbjörn Ulfsson, qui en 930 aurait découvert les rochers qui portent aujourd'hui son nom, sur la côte Est vers l'actuelle ville de Tasiilaq. Etant en voyage vers l'Islande à ce moment là, il vit au loin ces fameux rochers, n'y accosta pas, mais ramena la nouvelle de leur existence dans son pays.

C'est alors qu'en 978, Snaebjörn Galti débarqua le premier sur la côte Ouest de l'île.

 


 

Les grandes expéditions au Groenland :

 

 

leif.erikson.jpg

Leif ERICSON (970 - 1025) Explorateur islandais, fils de Erik Le Rouge, qui effectua son premier voyage aux Hébrides ainsi qu'en Norvège. C'est là-bas que le roi Olaf Tryggvason réussit à le convaincre de se convertir au christianisme, et surtout d'emmener avec lui un prêtre au Groenland, au grand désespoir de son père, païen de conviction.

 

220px-Fridtjof_Nansen_LOC_03377u-3.jpgFridtjof NANSEN , explorateur polaire et diplomate norvégien né en 1861 et mort en 1930, constitua une équipe en 1888 pour la toute première tentative de traversée du Groenland d'est en ouest. Partis du fjörd de Sermilik sur la côte est, les hommes comptaient atteindre la baie de Disko de l'autre côté de l'Inlandsis à ski. Mais les conditions climatiques et la nature du terrain, les nombreuses crevasses, contraignent l'équipage à revoir leur trajectoire pour raccourcir l'expédition de 150 kms, et c'est donc bien plus au sud, à l'actuelle capitale de l'ile, Nuuk, qu'ils débarquent après 49 jours d'effort.  Cette expédition fût la première à ramener des éléments de météorologie et de géographie de l'intérieur du Groenland, jusque là inexploré.

   

Peary1.jpgRobert Edwin PEARY (1856 - 1920) était un grand explorateur américain, surtout connu pour avoir atteint le premier le pôle Nord en 1909 en traîneau tiré par des chiens. Fait très contesté par la suite d'ailleurs. Mais il vécu aussi très longtemps au Groenland, afin de s'acclimater et apprendre les précieuses techniques esquimaudes de déplacements en milieu polaire, afin de mieux préparer ses nombreuses expéditions en Arctique. Il est donc devenu une des figures emblématiques du pays. Mais sa plus grande découverte là bas fût en 1892, lorsqu'il navigua, en compagnie de Frederick Cook, suffisamment au nord pour pouvoir prouver l'insularité du Groenland !

 

220px-Nlc_amundsen.jpgRoald AMUNDSEN est un marin explorateur norvégien né en 1872 et mort en 1928. Il est un des explorateurs le plus connu au monde car il est le tout premier à ouvrir le fameux passage du Nord-Ouest en 1905, et également le premier à atteindre en équipe le pôle Sud en 1911. Ce que l'on sait moins en revanche, c'est que son goût pour l'aventure polaire a pris naissance en 1889, alors âgé de 18 ans à peine, lorsque Nansen revint victorieux de sa traversée du Groenland. C'est à ce moment là qu'il décida de devenir explorateur à son tour !

 

paul emile victorPaul Emile VICTOR ou PEV (1907 - 1995) est un explorateur polaire scientifique, ethnologue et écrivain français. Ses premières expéditions au Groenland ont lieu entre 1934 et 1939. La rencontre qui fût décisive pour lui a été celle du commandant Jean-Baptiste Charcot avec lequel il embarque à bord du célèbre "Pourquoi Pas" en 1934. Il débarque alors pour sa toute première exploration polaire sur la côte est, près de la ville d'Ammassalik pour y découvrir la vie du peuple Inuit, et ce durant un an. Et c'est en 1936 qu'il est le premier à réaliser l'exploit de traverser la calotte polaire du Groenland, d'Ouest en Est en traîneaux à chiens avec Robert Gessain, Michel Perez et Eigil Knuth !

De 1947 à 1976, PEV dirige les Expéditions Polaires Françaises : 150 expéditions en Arctique et en Antarctique, dont 14 au Groenland. Il est également le chef de l'Expédition Glaciologique Internationale au Groenland (EGIG).

220px-Cfhall_harpers.jpg

 

Charles Francis HALL  (1821 - 1871) est un explorateur polaire américain qui  aura passé la majeure partie de sa vie à proclamer la souveraineté du Canada sur les îles de l'océan Arctique. En 1871, il est à la tête de la fameuse expédition Polaris qui tente d'atteindre le pôle Nord. Cette tentative sera un véritable échec, et se finira durant un hivernage, tout au Nord du Groenland, par le décès du capitaine de l'expédition Charles Hall, a priori empoisonné à l'arsenic !

   

john-ross.jpgSir john Ross (1777 - 1856) est un contre-amiral écossais et explorateur Arctique. C'est en 1818, lors de son premier voyage arctique, alors qu'il recherche le précieux passage du Nord-Ouest, qu'il visite et étudie la côte nord-ouest du Groenland. Il est surtout connu pour la controverse à propos de sa soi-disante découverte du pôle Nord magnétique, que son neveu James Clark Ross, qui était également du voyage, s'attribua.

 

Jean-Baptiste_Charcot.jpgJean-Baptiste CHARCOT né en France en 1867 et mort en mer en 1936, était un médecin et explorateur des zones polaires. C'est en 1893 qu'il se fait construire son premier Pourquoi-Pas, mais il y en aura d'autres après ça. Il est connu pour avoir exploré en grande partie la côte Est du Groenland en 1926, dont il rapportera de très nombreux fossiles, échantillons d'insectes et de plantes. En 1934, il dirige la mission de PEV à Ammassalik pour étudier le peuple Eskimo, et il étudie la cartographie de cette région.

     

Adolf_Erik_Nordenskiold_malad_av_Georg_von_Rosen_1886.jpgLe baron Adolf Erik NORDENSKIÖLD est un géologue minéralogiste finlandais né en 1832 et mort en 1901. En 1870 il fait une première expédition à l'ouest du Groenland, il y retournera plusieurs fois, mais c'est en 1883 qu'il fût le premier à franchir la grande barrière de la mer de glace de la côte sud-est du Groenland. Et il trouva un premier passage significatif à l'intérieur des terres sur environ 160 kilomètres.


Knud_Rasmussen.jpg

Knud RASMUSSEN est né en 1879 à Illulisat au Groenland, et décédé à Copenhague en 1933, il était un explorateur et anthropologue, le père de l'esquimaulogie. Il fût entre autre le premier européen à traverser le passage du Nord-Ouest en traineau à chiens, une épopée qui dura près de deux ans !

Fils d'un missionnaire danois et d'une mère inuit, il grandit au Groenland, parle l'inuktitut, et vit comme les groenlandais. Amoureux de sa terre natale, il écrira beaucoup d'ouvrages sur ce pays, et fondera avec son ami Peter Freuchen la base Thulé à Uummannaq, point de départ d'une série de sept expéditions entre 1921 et 1933. Ces expéditions avaient pour but d'étudier la culture du peuple Inuit, de recueillir des données ethnologiques, archéologiques et biologiques.

 

 

********************************************

 

 Il ne s'agit là que d'un aperçu des grandes explorations au Groenland, mais si vous voulez bien pousser votre curiosité un peu plus loin, je vous invite à vous documenter sur la vie de chacun de ces aventuriers. Chacune de leurs histoires étant absolument passionnantes, histoires d'hivernages, d'équipage prisonnier des glaces, et autres anecdotes fabuleuses ! Bien sûr tous ne sont pas cités ici, et depuis d'autres aventuriers et aventurières ont foulé également la terre groenlandaise : Laurence de la Ferrière, Mike Horn, Michael Charavin, etc...

 

 

Amandine


Sources : Astrium.com,

bowdoin.edu,

http://www.a360.org/CB/paulemilevictor,

wikipedia.fr



Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans EXPLORATEURS ET EXPEDITIONS
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:01

 

 

Bonjour à tous,

 

 

L'année commence et le projet d'expédition est toujours bien présent !

   

 

Les fortes chutes de neige, le froid et le vent, ont donné l'envie à Amandine et 2 autres jeunes de partir s'entrainer dans le Vercors ! Ces deux derniers sont d'ailleurs actuellement en trek en Laponie.

 

Ils sont donc partis à 3, pendant 6 jours au sein des Hauts Plâteaux du Vercors, site privilégié pour mettre en pratique et tester son matériel pour les expé polaires.

 

A plus de 2000m d'altitude, avec le brouillard, de la bonne poudreuse en quantité, et des températures très froides (jusqu'à -25°C), ils ont pu s'habituer à monter un campement dans le gel et le vent, s'orienter avec cartes, boussoles et GPS (la visibilité souvent ne dépassait pas 1m), ainsi que tracter une pulka de 40kg (en montée aussi bien qu'en descente !).

 

Ski de rando et raquettes ont été au RDV, Amandine ne tardera pas à vous raconter cette belle expérience humaine et technique, et comme d'hab, il y aura des photos !

 

 

Bonne lecture,   

A bientôt !

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans EXPLORATEURS ET EXPEDITIONS
commenter cet article

Présentation

  • : Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • : LE blog dédié à l'ARCTIQUE - Partez avec nous à la découverte des peuples et de la vie dans le Grand Nord ! _______ The blog in english : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/en/index.html __________ Блог на русском языке : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/ru/index.html
  • Contact

Adhésion à l'association

Le Grand Nord vous intéresse ?


Vous souhaitez prendre part à la vie de l'association ARCTIK SOLO, soutenir ses actions culturelles et son but de faire découvrir l'Arctique au plus grand nombre ?Alors vous êtes au bon endroit !

L'adhésion annuelle est de 15e, et contribue également à financer le journal trimestriel envoyé à chaque adhérent.

Pour devenir membre ou juste pour un coup de pouce : envoyez nous votre message ICI

Par ailleurs, si vous souhaitez nous proposer un partenariat avec une école, des intervenants, n'hésitez pas, nous étudions toute proposition !

ARCTIK-SOLO_logo3.jpegA très vite !

 

L'équipe d'ARCTIK SOLO

Recherche