Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 08:35

 

 

Sensibilisation à l'environnement en images!

 

IMGP9754.JPG

 

 

Notre petit Ours croyant remonter de la nourriture ramène en fait tout un tas de détritus poussés par les courants marins vers les côtes arctiques...

Repost 0
Published by Mélissa - dans ACTUALITE
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 17:03

Notre Expo Photo prend forme doucement mais surement !

 

Les dates sont bloquées ainsi que la salle : le week-end du 12 et 13 mai, dans une salle de la commune de Meylan (38). Le titre aussi : "TREKKING IN GREENLAND". Il faut dire que l'anglais aura été notre seul moyen de communication dans ces terres éloignées ! Mais, nous vous présenterons les photos en français bien sûr !

La maquette des flyers est terminée, reste juste l'impression.

Nous avons pu trouver comment accrocher nos photos, et ce n'était pas si simple de trouver une idée peu couteuse... Mais shut, vous en saurez plus en venant nous voir !

 

Un regret, ne pas pouvoir vendre d'objets au profit de l'association, mais nous espérons quelques adhésions ou dons, verdict le 13/05...

 

En attendant, nous continuons activement à faire connaitre notre projet et les contacts sont de plus en plus nombreux, comme quoi, avec le temps, ça paye !

 

En attendant de vous voir le Week-end à notre expo,

 

A bientôt !

 

Amandine et Mélissa

Arctik-solo.jpg

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ASSOCIATION ARCTIK SOLO
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 09:18

"Il était une fois un ours polaire qui vivait sa vie, comme tous les autres ours polaires."

  

ours_blancld.jpg

Cet ours était considéré comme un bel ours, il avoisinait les 850kg (!) et appréciait par dessus tout se repaître de phoques. Le phoque étant sa principale source de nourriture, il passait de longues journées à explorer la banquise à la recherche de ce plat exquis, tout en sachant conserver au maximum son énergie.

  

ours_polaire_cc02.jpgEn effet, la nourriture dans ces terres arctiques n'est pas si simple à trouver. Cependant, l'hiver aidant, la banquise occupant une grande surface, il était pour lui plus aisé de trouver les trous de respiration des phoques. C'est ainsi que cet ours pu trouver la nourriture nécessaire. Il n'en est pas de même pour tous. En effet, d'autres ours, et notamment l'été, ne trouvent pas suffisamment de quoi se nourrir et sont affamés.

 

ours-polaire-200.jpg
 

200px-Coat_of_arms_Greenland_svg.png

  

L'ours polaire est depuis longtemps considéré comme un symbole de l'arctique. Il a été représenté sur les armoiries du Groenland et on le voit apparaître sous la forme de dessins dans de nombreuses villes de ces régions. Les ours polaires vivent en moyenne 25 ans et les femelles peuvent donner naissance tous les 3 ans, à un petit ourson d'environ 500 grammes seulement. Les femelles jeunent de longs mois, y compris les premiers mois de l'allaitement de ses oursons. Elles peuvent rester presque 1 an sans s'alimenter. D'où l'importance pour elles de pouvoir remplir leurs réserves de graisses avant l'été.

 

  

  

ours_blancld013.jpg

Mais revenons-en à notre ours, que nous appellerons Nanuq, tels que les inuits le nomment dans leurs légendes. Pour eux, Nanuq s'assure que les chasseurs ont bien respecté les différents rituels de chasse et que les ours polaires ont été tués dans de bonnes conditions. Désormais, la chasse à l'ours polaire est réglementée au Groenland, ils ne peuvent être tués que sous certaines conditions.

  

Ce n'est pas le cas au Canada qui autorise des « permis de tuer un ours polaire » en échange de 60.000 $ ! De quoi bondir bien entendu... D'autant que les raisons évoquées sont particulièrement honteuses (comme celles exposées dans cet article) :

 

http://hiworld360.wordpress.com/tag/ours-polaire/

 

ours_polaire_cc04.jpg


Notre ours Nanuq se rappelle de la période ou les femelles étaient bien portantes, en tout cas suffisamment pour mettre bas à terme. L'amaigrissement de ces mères risque à moyenne échéance de porter atteinte à la capacité de reproduction de toute une espèce.

 

ours-polaire-203.jpg

 

 

 

 

Nanuq a déjà vu ses amis affamés, qui en sont venus à dévorer leurs petits, faute de trouver d'autres denrées alimentaires...

 

 

 

 

 

 

Il se rappelle aussi de sa cousine partie chasser le phoque avec son petit sur la banquise et qui s'est mise à dériver, car la glace s'était détachée. Elle a nagé près de 700km et malheureusement son petit n'a pas survécu. 

 

ours-polaire-105.jpg

Si seulement la terre ne se réchauffait pas, si les glaces arrêtaient de fondre et si la banquise cesser de diminuer chaque été...

 

ours_polaire_cc07.jpg

 

 

 

 

Nanuq en veut à l'homme de ne pas prendre conscience des conséquences de son comportement. Heureusement, certains d'entre eux font tout pour les préserver et le nombre d'ours polaires est plutôt stable, pour le moment.

 

 

 

 Souhaitons à Nanuq une longue vie ! 

 

ours-polaire-206.jpg

 

 

 

 

Merci au site :   http://www.dinosoria.com/ours_blanc.htm   de laisser libres les images pour des illustrations. Il y a par ailleurs d'autres infos complémentaires intéressantes sur les ours polaires sur ce site, ainsi que sur :  http://www.lourspolaire.com/portrait.php qui est un site très complet sur ce magnifique nounours blanc !

 

Repost 0
Published by Mélissa - dans FAUNE ET FLORE
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 16:52

Voici le résumé de la conférence que je vous invite à aller voir si vous êtes dans la région, en tous cas, nous y serons !

 

 

➤ Samedi 14 avril 2012 à 16h00 à Echirolles (38)

 


Conférence : Du Cap Horn à l’Antarctique

(présentée avec Agnès Brenière)

 

 

Partez pour un somptueux voyage dans les 50ème rugissants, qui vous emmènera de la ville d’Ushuaia, jusqu’au Cap Horn. Entre temps, nous ferons escale aux Iles Malouines, rendrons visite aux milliers de manchots royaux et d’éléphants de mer de la petite île de Géorgie du Sud, avant de partir plein sud vers la péninsule antarctique. De là nous sillonnerons la Mer de Weddell, les Shetlands du Sud, mais aussi les plus beaux sites qu’offre cette langue de terre du sixième continent, où vivent phoques, manchots et baleines.

 

Lieu : Bibliothèque Kateb Yacine, espace commercial Grand Place à Echirolles
Entrée : libre et tout public


Informations complémentaires : conférence organisée par la Ligue pour la Protection des Oiseaux de l’Isère et la bibliothèque Kateb Yacine

 

 

Polairement,

Mélissa

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans CONFERENCES ET DOCUMENTAIRES
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 16:38

C'est au travers des légendes que l'on apprend à connaitre les peuples, leur histoire...

IMGP0923.JPG

Les légendes inuites ont toujours une part de dramatique, d'éléments plus ou moins difficiles et sont pourtant généralement porteuses d'une grande morale. Elles sont aussi toujours inspirées d'animaux. Cette histoire est très ancienne. Voici donc la légende de la mère de la Mer, Sedna :

 

Sedna était une très jolie jeune fille dont la beauté n'avait d'égal que sa prétention. Elle passait ses journées à coiffer sa longue chevelure brune et à repousser les prétendants que son père lui présentait, arguant que ceux-ci n'étaient pas à sa hauteur. Un jour son père, excédé par tant d'arrogance, lui déclara que le prochain chasseur qui viendrait lui demander sa main l'obtiendrait, de gré ou de force. Le lendemain, un chasseur richement vêtu mais extrêmement laid se présenta, et le père de Sedna, conformément à sa menace, lui donna la main de sa fille. Sedna partit donc avec son nouveau mari, qui l'amena sur l'île où il vivait. Il s'avéra peu de temps après que ce chasseur était en fait un mauvais chaman, et qui vivait la plupart du temps sous l'apparence d'un oiseau.

 

Sedna était très malheureuse de sa nouvelle condition et pleurait toute la journée. Son père qui l'entendait du continent, pris de remords, décida d'aller la chercher. Un jour, alors que le Chaman était absent, il prit donc son kayak et récupéra Sedna. Quand le Chaman s'aperçu de la disparition de son épouse, il entra dans une terrible colère et déclencha une gigantesque tempête sur l'océan.

 Sedna et son père, qui étaient encore dans leur kayak furent pris dans cette tempête, et le père, comprenant que c'était lui qui avait provoqué cette fureur, pris de peur, jeta Sedna par-dessus bord pour échapper à la colère du Chaman. Sa fille essaya de s'agripper désespérément au bord du kayak, mais son père tapa avec sa pagaie sur ses doigts gelés par le froid. Ceux-ci se cassèrent net, tombèrent dans l'eau, et devinrent les poissons de l'océan. Comme Sedna essayait toujours de s'agripper au kayak avec ses mains, son père tapa encore avec sa pagaie, et les mains gelées tombèrent à l'eau et devinrent les mammifères marins. Sedna cette fois ne pouvait plus s'accrocher et se laissa couler dans l'océan où elle se transforma en sirène.

0ic45yz1.jpg

Pour les Inuits, Sedna est la déesse de la mer, qu'ils vénèrent, car c'est elle qui leur donne la nourriture nécessaire à leur survie. Lors de leur transe, les chamans se munissent d'un grand peigne pour coiffer la longue chevelure de Sedna et ainsi apaiser sa colère.

 

Selon la légende, Sedna n'ayant plus de mains pour se coiffer se met régulièrement en colère voyant les saletés qui s'amassent dans ses cheveux et qu'elle ne peut oter. La bétise des hommes, ainsi que la méchanceté dont ils font preuve à l'égard des animaux sont représentées par des souillures qui viennent se déposer au fur et à mesure dans la chevelure de Sedna. Celle-ci alors très contrariée retient les animaux de la mer auprès d'elle et les peuples viennent à manquer de nourriture. Il est nécessaire de respecter la Nature et les femmes, et pour les Chamans, de pouvoir entrer en transe afin d'apaiser la colère de Sedna...

 

 

En partie Issu du site  : http://www.inuitartofcanada.com/france/legendes.htm

Repost 0
Published by Mélissa - dans CONTES ET LEGENDES
commenter cet article
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 16:51

Conférence de Samuel BLANC

 Le 7 mars 2012
Muséum d'histoire naturelle de Grenoble

  

En partenariat avec le Collectif pour la connaissance polaire ( www.collectifpolaire.org )

 

Les photos présentes dans cet article sont la propriété de Samuel Blanc et ne peuvent être utilisées sans son autorisation.

 

PRESENTATION DE SAMUEL BLANC

 

Samuel Blanc est depuis longtemps attiré par la nature. Surtout depuis 2005, il s'est passionné pour les pôles, pour cet univers fantastique. Il est guide conférencier des régions polaires et accompagne régulièrement des personnes qui viennent réaliser le voyage de leur vie : découvrir ces terres magnifiques !
C'est avec beaucoup de joie que nous l'avons écouté à nouveau ce 7 mars pour nous parler des pôles. Au delà de cette envie de partage, Samuel Blanc est ornithologue et s'intéresse de près aux populations d'oiseaux de ces régions. C'est ce qui l'aura amené à rencontrer Madame l'Antarctique pour la première fois ! Heureusement pour nous, il est aussi photographe et ramène régulièrement de magnifiques photos de ses aventures. Vous pourrez donc découvrir toutes sortes de récits, de photos et en savoir un peu plus sur lui au travers de son site : www.sblanc.com
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil, au moins juste pour le plaisir des yeux, voyage garanti !!!

 

20120116_071228-copie-1.jpg

  Chenal Lemaire, Antarctique

 

Venons-en à la conférence ! Je tenais à en parler un peu sur notre blog, pour pouvoir vous faire partager un peu de ce qui a était dit sur ce sujet qui nous passionne aussi.

  

LES REGIONS POLAIRES : DIFFERENCES ET SIMILITUDES

 

  PRESENTATION

 

 Déjà, l'arctique, oui, mais d'où vient ce terme ?!

- Le mot Arctique vient du Grec Arktos qui signifie Ours, en référence à la grande ou petite Ourse.
- L’Antarctique étant à l'opposé de l'ours (anti arktos), on obtient donc : Antarctique. (il est bien loin le temps où l'homme s'orientait avec les étoiles, et pourtant, … !)

 

20120105_091859-copie-1.jpg

  Cormoran Antarctique

 

Le pôle Nord se situe en plein milieu de l'océan arctique qui est gelé en permanence. Pour déterminer la zone arctique, il y a deux méthodes : soit en se fiant à la « ligne de Köppen » (prononcer « Kobenne ») qui correspond à la zone où les températures moyennes ne dépassent pas 10°C durant le mois le plus chaud. Soit, grâce au cercle polaire arctique qui délimite la région arctique.

 

Petite disparité intéressante : L'arctique est un océan gelé entouré de terres, et l'antarctique est un continent gelé entouré d’un océan (l’océan austral).

 

POURQUOI LE FROID ?

 

Car l'inclinaison de la terre fait que durant une période de l'année les pôles se retrouvent en situation de nuit permanente.
L'été, « l'effet Aldebo » évite le réchauffement. En effet, ce mécanisme consiste en ce que la glace réverbère la lumière et la chaleur dans l'atmosphère. C'est le pouvoir de réflexion du blanc et de la glace. Ainsi les banquises renvoient la chaleur dans l'atmosphère.

Le froid est amplifié par les vents dits catabatiques (cata : descendre, en Grec). Ces vents descendent du centre de l'inlandsis vers les cotes. Durant leur avancée, ils vont de plus en plus vite, sont de plus en plus froids et deviennent donc le plus en plus violents.

 

LES GLACES

 

Contrairement à ce que l'on peut penser, les glaces ne sont pas toutes les mêmes !

 

Il existe deux types de glaces : la banquise et les glaciers-icebergs.

 

- La banquise est constituée d'eau salée puisque c'est la surface de la mer qui gèle. Pour se transformer en banquise, la mer doit être soumise à 3 conditions : que la surface de l'eau soit au moins à -2°C, que la température ambiante soit au moins de -10°C, et qu'il n'y ait pas de vent. Ces trois conditions réunies, ce phénomène que l'on appelle l'embâcle peut avoir lieu et la banquise se créé.
La surface de la banquise double durant les mois d'hiver. En arctique, en hiver (vers janvier), les glaces entourent presque tout le Groenland. L'hiver en antarctique se situe durant les mois entourant juillet-août.

 

20110807_162814-copie-1.jpg  Iceberg à Red Head, Groenland

 

- Les glaciers-icebergs sont composés d'eau douce. Ainsi les pôles sont d'immenses réservoirs d'eau douce.
L'inlandsis du Groenland a une capacité de 3 millions de km3 d'eau douce et l'antarctique de 30 millions de km3... Les autres glaciers du globe représentent une capacité de 0,1 million de km3.
Aidés par les vents continus, et surtout parceque les glaciers sont comme un fluide et s’écoulent sur le socle rocheux, les glaciers s'avancent progressivement vers la mer. Lorsqu'ils flottent, ils ne sont plus tenus par les terres, du coup ils se détachent et forment les icebergs de plus ou moins grosse taille, et de formes très variées.

 

FAUNE ET FLORE

 

- En antarctique, on trouve : 15 espèces d'oiseaux, des manchots, des phoques, 3 espèces de plantes.
- En arctique : 280 espèces d'oiseaux, des rennes, des phoques, des baleines, 500 espèces de plantes.

 

20060304_172913-copie-1.jpg

Manchot Adélie 

 

Les spécificités des animaux vivants sous ces latitudes, c'est qu'ils ont de toutes petites oreilles pour ne pas perdre la chaleur, et ont des couches de graisses importantes sous leur peau ou leurs plumes (phoque : 10 cm, baleine : 30 cm).
Ces animaux dépendent essentiellement de la banquise. En effet, sous la banquise, des algues se créent. Ces algues servent de nourriture aux poissons, aux crevettes et au Krill (sorte de petite crevette). Le Krill est la base de la chaîne alimentaire polaire. Le krill est l'aliment essentiel qui permet aux animaux de se nourrir. Sans Krill, pas de vie.
Plus la banquise est grande, plus il y a des algues, plus les animaux sont nourris, plus les bébés survivent et la mortalité baisse.
Sur la période située entre 1975 et 1980, 50% des manchots empereurs ont disparus car les glaces ont fondu...

 20100617_154723-copie-1.jpg

Saxifrage à feuilles opposées, Spitzberg

L'HOMME

 

- En antarctique, aucun peuple ne vit. Il n'y a que des bases scientifiques de tous pays, avec des hommes (et des femmes) qui restent parfois une ou deux années entières à vivre sur place.

- En arctique, il existe plusieurs peuples indigènes comme les Inuits, les Aléoutes, et bien d'autres. On suppose que ces peuples sont d'origine asiatique. Ils sont présents en arctique depuis plus de 20.000 ans. Ces peuples peuvent être sédentaires, nomades, chasseurs ou éleveurs.

 

SOUVERAINETE

 

- Pour l'antarctique : elle n'appartient à personne. Un traité a été signé en 1959 par les pays pour dire que cette terre doit être le lieu de paix et de science, qu'elle a un intérêt pour la recherche et ne doit pas être source de conflits ou de guerres.
En 1992 : un protocole de Madrid protège aussi toute la faune et la flore et les établit comme espèces protégées. Ce protocole protège les terres d'une exploitation des sous-sols.

 

- Pour l'arctique : les choses sont moins déterminées, l'arctique est morcelée, tiraillée par l'Amérique et la Russie qui revendiquent le pôle nord et une partie de la zone arctique. Des voies navigables avec de forts risques écologiques sont en réflexions... Le conseil de l'arctique vise à protéger les terres et les peuples mais il n'a pas de pouvoir décisionnel, les pays restent les maîtres...

 

20110826_165450-copie-1.jpg

Ours polaires au Groenland 

 

ET DEMAIN ?

 

- Le tourisme : il reste important dans les régions polaires. Il est cependant plutôt stable et même en baisse en Antarctique (45 000 touristes en 2008, 20 000 l’an dernier)

- La banquise : elle n'a de cesse de diminuer. L'arctique est passée de 8 millions de km2 en 1978 à 4,5 millions en 2011, avec une grosse baisse en 2007 du fait des fortes chaleurs. Ceci a un impact sur la faune...

- L'exploitation : des plate-formes de forage pétrolières sont montées, les gaz à effets de serre augmentent.
Problème aussi de la fonte du pergélisol. En arctique, les maisons ont été posées sur le sol, sans fondations. Avec le réchauffement des terres, les maisons s'affaissent car la terre ne peut plus les porter... En dégelant, les sols libèrent du méthane, qui accentue le phénomène des gaz à effet de serre.

- Le climat : les régions polaires déterminent le climat de par les échanges entre les courants thermiques marins de surface. Si les mers sont réchauffées, quel impact climatologique ?

 

 20100624_011151-copie-1.jpg

Baleine à bosse, Spitzberg 

 

LIENS

 

www.sblanc.com
http://viesauvage.xooit.fr/t746-carnet-bis.htm
www.collectifpolaire.org
Samuel Blanc est sur Facebook
www.institut-polaire.fr (IPEV)
www.taaf.fr
http://lgge.osug.fr/
CNRS à Lyon

 

 

Revues :
- « Pôles Nord et Sud ». Deux numéros édités par « le cercle polaire », arrêt des parutions pour le
moment.
- « Terres extrêmes » à télécharger sur le site du TAAF (http://www.taaf.fr/spip/spip.php?)article564

Nous avons tous notre rôle à jouer, notamment de faire connaître ces pôles, leurs richesses environnementales, et l'importance de les préserver.

 

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans CONFERENCES ET DOCUMENTAIRES
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 17:51

 

 

La langue officielle du Groënland :  Le KALAALLISUT

 

 

Au premier abord, et même après, il parait très très complexe ! C'est pourtant une des spécificités de ce pays, et non des moindres ! Vous voulez quelques explications ? Allons-y, ... voyage éclair en pays Inuit... !

 

   

220px-Inuit_women_1907.jpg

La langue est une des caractéristiques essentielles pour les habitants du Groënland. En effet, à l'heure où le Groënland est encore sous la gouvernance du Danemark, pouvoir conserver leur "parler" n'a pas et n'est encore pas une chose acquise.

 

Le 21 juin 2009, le gouvernement du Groënland acquiert une autonomie renforcée et dans son discours le premier ministre demande à la population de faire vivre leur langue et qu'elle ne soit pas source d'exclusion. Le Kalaallisut devient la langue officielle du pays, devant le Danois qui reste la seconde langue officielle.

 

L'ambition des politiques et de pouvoir rendre ce pays multilingue. Le Kalaallisut restera la mémoire et l'identité du pays, le Danois est fondamental puisque le Groënland est rattaché au Danemark ; et devant l'importance de s'imposer au niveau européen ou mondial, l'Anglais vise à se pratiquer de plus en plus.

  

Mais revenons à notre Groënlandais (qui soit dit en passant a tendance à se développer) !

 

Il fait partie de la branche des langues Eskimo et Inuit. Trois dialectes se partagent le territoire :

- L'Inuktun ou Avanersuaq est parlé au Nord par 800 personnes

- Le Tunumiisut est parlé sur la côte Est par 3500 personnes

- Le Kalaallisut (la langue officielle de tout le pays) est originaire de la côte Ouest et est parlée par 44.000 personnes.

 arbre-des-langues-eskimo-aleoutes-copie-1.gif

  Visible en clair sur le site : http://www.diagonale-groenland.asso.fr/groenland_langue.htm (site dont l'image est issue)

 

Cette langue appartient au groupe des langues Agglutinantes et Polysynthétiques. Deux noms barbares pour dire que chaque mot est lui même composé d'un assemblage de mots (agglutinante) et que ces mêmes mots ont auparavant été réduits de façon synthétique (polysynthétique) avant d'être assemblés. (Et encore, je vous passe toute la grammaire qui définit spécifiquement ces caractéristiques ! Si ça vous dit, wikipédia a tout ce qu'il faut de détails, bon courage !).

 

Ces notions ont leur importance pour tenter d'aborder cette langue qui ressemble a un enchevêtrement de mots de très nombreuses lettres, puisqu'un mot peut signifier à lui seul toute une phrase !

 

Un "petit" exemple :

Angyaghillangyugtug = Il veut acheter un grand bateau.

 

Angya = bateau, ghilla = grand, ng = acquérir, yug = volonté, tug = 3ème personne du singulier.

 

Groenland 013

 

 

 

Par ailleurs, le Groënlandais s'écrit avec l'alphabet latin, ce qui n'est pas le cas de toutes les langues Inuit.

Repost 0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:01

 

 

Bonjour à tous,

 

 

L'année commence et le projet d'expédition est toujours bien présent !

   

 

Les fortes chutes de neige, le froid et le vent, ont donné l'envie à Amandine et 2 autres jeunes de partir s'entrainer dans le Vercors ! Ces deux derniers sont d'ailleurs actuellement en trek en Laponie.

 

Ils sont donc partis à 3, pendant 6 jours au sein des Hauts Plâteaux du Vercors, site privilégié pour mettre en pratique et tester son matériel pour les expé polaires.

 

A plus de 2000m d'altitude, avec le brouillard, de la bonne poudreuse en quantité, et des températures très froides (jusqu'à -25°C), ils ont pu s'habituer à monter un campement dans le gel et le vent, s'orienter avec cartes, boussoles et GPS (la visibilité souvent ne dépassait pas 1m), ainsi que tracter une pulka de 40kg (en montée aussi bien qu'en descente !).

 

Ski de rando et raquettes ont été au RDV, Amandine ne tardera pas à vous raconter cette belle expérience humaine et technique, et comme d'hab, il y aura des photos !

 

 

Bonne lecture,   

A bientôt !

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans EXPLORATEURS ET EXPEDITIONS
commenter cet article
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 15:12

Vous trouverez dans les "nouvelles pages" du menu (sur la droite) le détail du trek, jour par jour, que nous avons réalisé cet été. Quelques photos agrémentent notre périple, alors venez voyager avec nous ! 

En espérant que vous prendrez autant de plaisir que nous en avons eu à partager notre aventure dans ce petit journal de bord...  0002Bonne lecture et à bientôt !

 


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ASSOCIATION ARCTIK SOLO
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:42

345Notre voyage s'est très bien passé, nous avons mis 10 jours exactement pour rallier Kangerlussuaq à Sisimiut, pause comprise, soit précisément 168 kms !

Prochainement, le temps de sortir et classer toutes nos photos et vidéos (1000 chacune environ !), sur ce blog vous trouverez le récit détaillé jour par jour de ce trek en autonomie complète... INOUBLIABLE !

 

A très vite,

amandine

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ASSOCIATION ARCTIK SOLO
commenter cet article

Présentation

  • : Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • : LE blog dédié à l'ARCTIQUE - Partez avec nous à la découverte des peuples et de la vie dans le Grand Nord ! _______ The blog in english : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/en/index.html __________ Блог на русском языке : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/ru/index.html
  • Contact

Adhésion à l'association

Le Grand Nord vous intéresse ?


Vous souhaitez prendre part à la vie de l'association ARCTIK SOLO, soutenir ses actions culturelles et son but de faire découvrir l'Arctique au plus grand nombre ?Alors vous êtes au bon endroit !

L'adhésion annuelle est de 15e, et contribue également à financer le journal trimestriel envoyé à chaque adhérent.

Pour devenir membre ou juste pour un coup de pouce : envoyez nous votre message ICI

Par ailleurs, si vous souhaitez nous proposer un partenariat avec une école, des intervenants, n'hésitez pas, nous étudions toute proposition !

ARCTIK-SOLO_logo3.jpegA très vite !

 

L'équipe d'ARCTIK SOLO

Recherche