Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 14:39

 

Il y a presque 40 ans de cela, dans une contrée lointaine :

 

« la sueur coule de moi ».

Alors qu’il entend ses chiens éparpillés aboyer au loin, Naomi rédigeait ses impressions depuis l’intérieur de sa tente où il s’était installé…

« Dehors, je peux entendre l’ours ouvrir les provisions : le pemmican *, la viande de phoque gelée, un seau d’huile de baleine… Puisse-t-il être satisfait avec ça ! Je prie silencieusement… »

Mais l’ours polaire n’est pas satisfait.

« Tournant autour de la tente, il commence à déchirer le fragile nylon avec ses grandes griffes et grogne si bruyamment que je retiens littéralement ma respiration. 
Une nouvelle terreur me saisit lorsque la paroi intérieure de la tente se bombe et que je sens la poussée du nez de l'ours contre mon dos.
La chair humaine vivante est plus savoureuse que le pemmican ou la viande gelée.
Il a senti mon odeur, c'est fini pour moi. Et soudainement, inexplicablement, l’ours s’en va. Après un dernier reniflement vers la tente, il part, le bruit de son pas lourd diminue lentement et se termine par un dernier silence. »
Greenland-2011-Naomi-Uemura-mountaineer-stamp.jpg
Naomi UEMURA décide, à l’âge de 37 ans, de partir le 5 mars 1978 sur les traces du grand explorateur PEARY qui, en 1909 déclare avoir atteint le pôle nord après 800km de trajet. En ce qui concerne PEARY, son exploit est depuis toujours controversé (bien que reconnu officiellement), puisqu’il n’a pu apporter la preuve de son arrivée au pôle, de nombreuses données réduisant fortement sa crédibilité.

1000px-Lincoln_Sea_map-fr.svg.pngAinsi, parti du cap Columbia, à l’extrême nord du canada, Naomi prend la direction du pôle nord, chargé de près de 450kg de matériel, accompagné de 19 chiens de traineau. Il sera le premier à atteindre son objectif en solitaire au bout de 57 jours dans des conditions difficiles. Bien entendu, son mérite est minimisé par certains puisqu’il s’est fait livrer par avion des denrées alimentaires régulièrement le long de son voyage.

Cependant, n’est-il pas parti seul ? Si.

N’a-t-il pas atteint réellement le pôle ? Si, ce qui ne fut pas le cas de son confrère 69 ans plus tôt qui se serait arrêté à 40km de son objectif.

N’est-il pas le premier à avoir réalisé ce double exploit ? Et bien si, encore une fois.

Cet homme mérite sa renommée. Non pas guidé par la soif de gloire ou de reconnaissance, il part avec l’objectif de repousser toujours plus les limites du corps humain et du matériel. Souvent guidé par l’admiration qu’il porte à ses prédécesseurs, il n’hésite pas à emprunter les même trajets.

Réputé pour avoir gravi seul l’Aconcagua (le plus haut sommet des Andes qui culmine à 6962m), tout comme le Kilimandjaro (5891m en Tanzanie) et le Mont Mckinley (6194m en Alaska) qu’il gravira par ailleurs à deux reprises : en été, et en hiver où il décèdera en 1984 en redescendant.

Ce journaliste japonais, féru de montagne et Uemura-Booklet-Photographd’alpinisme, est né en 1941 au Japon où il ne se fait pas vraiment à la vie en société. Il s’installe quelques années dans les Alpes où il apprend et perfectionne ses techniques de montagne. Même si ses exploits ne sont pas uniquement polaires, ce jeune homme a tout de même réalisé la traversée du Grand Nord Canadien (12.000km en traineau), ainsi que la traversée du Groenland du Nord au Sud, et a vécu une année auprès des Inuit de Thulé où s’est bien intégré ! Ce séjour lui aura d’ailleurs permis d’apprendre des techniques ancestrales comme la conduite de traineau à chien par exemple.

Ce grand homme aura eu la chance immense de fêter ses 43 ans au sommet du Mont McKinley avant que l’on perde définitivement toute trace de vie de lui lors de sa redescente. Même si son corps n’a jamais été retrouvé après près d’un mois de recherches, Naomi UEMURA est reconnu comme un explorateur et un grimpeur méritant les hommages qui lui ont été témoignés. Il a même été nommé membre d’honneur de la Société Arctique Française.

 Sur son carnet de voyage, on peut lire à la fin : « Pour la première fois, un homme a atteint le pôle Nord, seul. »

1111_IBlock_097_xgaplus.jpg * Pemmican : (viande séchée en poudre mélangée à des fruits secs, pouvant se conserver de nombreuses années, souvent utilisé dans les expéditions polaires de l’époque)


Sources :

Livre : expeditions atlas – National Geographic.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Naomi_Uemura

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%B4le_Nord

http://www.everesthistory.com/climbers/naomiuemura.htm

http://www.people.com/people/archive/article/0,,20070742,00.html

http://transpolair.free.fr/explorateurs/uemura/uemura.htm

https://www.youtube.com/watch?v=eC7DubqDqxU

 

Images :

http://www.mountainstamp.com/Mountaineers/Naomi%20Uemura.html

http://rogallery.com/Category/photos/naomi_uemura-booklet.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cap_Columbia

http://stock.irablock.com/media/95931458-e3d6-11e0-9efe-27691253a93f-japanese-explorer-naomi-uemura-at-the-north-pole

 


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans EXPLORATEURS ET EXPEDITIONS
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 14:31

 

 

 

LE PHOQUE DU GROENLAND :

phoque-0658.JPG

 

Animal emblématique de l'Arctique, voici donc un petit descriptif de ce mammifère marin de la famille des phocidés, également appelé phoque à selle du fait de la tâche sombre que les adultes portent sur le dos. En réalité, son nom complet scientifique est : Pagophilus groenlandicus; du grec Pagos qui signifie glace, et philos qui veut dire aimer. Littéralement donc, celui qui aime la glace.

Et on peut dire qu'il porte bien son nom ! La glace est effectivement son lieu de vie principal. Il se reproduit, mue, se repose et prend le soleil sur la banquise une grande partie de l'année, passant le reste de son temps au large des côtes groenlandaises et du nord-est du Canada. Le phoque groenlandais peut ainsi migrer sur plus de 3000 kilomètres !

 

Ces phoques vivent en communauté, à l'exception des vieux mâles solitaires, et sont exclusivement carnivores puisqu'ils se nourrissent surtout de poissons (ou de krill pour les plus jeunes, que l'on appelle blanchons).mabepho2.jpg

 

Leur pelage s'assombrissant avec l'âge, on reconnaît donc aisément un vieil adulte à sa selle particulièrement noire, et les jeunes à leur couleur blanc/jaune caractéristique, proche de celle des ours polaires.


 

Le phoque est une proie particulièrement convoitée par de nombreuses espèces animales de l'Arctique (ours, orque et requin) car son imposante masse graisseuse en fait un apport parfait sous ces lattitudes glacées. L'Homme bien entendu fait également partie de ceux qui le chasse. De moins en moins répandue aujourd'hui, mais toujours aussi ancrée dans la culture groenlandaise, la chasse traditionnelle au phoque était pourtant jusqu'à peu, la principale source d'alimentation des Inuit. En effet, chez le phoque rien ne se perd, de sa fourrure jusqu'à ses tendons, tout est utilisable. De plus il est une proie facile car le phoque, pas très bon nageur contrairement à sa réputation, ne peut rester sous l'eau qu'une quinzaine de minutes maximum. Il lui faut donc garder un trou d'eau libre, qu'il entretient au milieu de la glace pour y respirer régulièrement. Il suffit donc pour qui sait attendre de se poster au bon endroit, au bon moment !

 

Pour autant, il n'est pas encore classé parmi les espèces en voie d'exctinction, sa chasse ayant été réglementée par quotas (très critiqué cela dit). Et son cycle de reproduction ne semble pas encore trop affecté par le réchauffement climatique.

Les adultes se reproduisent donc de 3 à 6 ans, et ne mettent au monde qu'un seul petit à la fois, qui naît d'ailleurs sans quasiment aucune couche de graisse et apprend à nager en une dizaine de jours à peine (!), correspondant à la fin de son sevrage.

 


 

Sources :

http://www.dfo-mpo.gc.ca

http://aequoanimo.com

 


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans FAUNE ET FLORE
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 11:39

Bonjour et excellente année à toutes et à tous !

 

Pour égayer chacunes des journées de 2015, nous vous proposons à la vente (10 euros frais d'envoi inclus) nos calendriers réalisés à partir des photos prises par nos soins au Groenland, de quoi illuminer chaque jour de cette nouvelle année !

 

N'hésitez pas, en plus, cela  nous permettra de réaliser un reportage sur les Samis de Laponie Finlandaise, nous comptons sur vous !

 

phoque-3060.JPG

 

Si ce calendrier vous intéresse, contactez nous par mail à : arctik.solo@gmail.com ou par voie postale à :

Association ARCTIK SOLO

737 Route de la Crouette

73230 ST JEAN D'ARVEY

 

phoque-3065.JPGphoque-3067.JPG

 

 

 

 

 

Merci de votre soutien et à très vite pour de nouveaux articles !

 

Polairement, l'équipe d'ARCTIK SOLO

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ASSOCIATION ARCTIK SOLO
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 21:45

Un nouveau gouvernement chez les Inuit ?

 

 

Le 28 novembre dernier se tenaient les élections anticipées au Groenland.  Lors d'un précédent article (ici) nous vous présentions les différents partis politiques se présentant au pouvoir.

 

Les résultats sont officiellement arrivés et c'est avec une légère surprise, que le parti Siumut, déjà au pouvoir précédemment, garde la main sur le parlement Groenlandais ! Ce parti dirigé alors par Aleqa HAMMOND, déposait sa démission de façon plus ou moins contrainte.

 

Il conserve néanmoins la majorité comme en témoignent les résultats du vote !


resultat-elections.jpg

 

On constate tout de même une baisse de plus de 8% entre les élections de 2013 et ces dernières en novembre 2014. Ce parti Socialiste, (aujourd'hui représenté par Kim KIELSEN) , s'en tire avec seulement 1% d'avance sur son concurrent que l'on présageait vainqueur : le parti Inuit Ataqatigiit (I.A), dirigé par Sara OLSVIG... Avec la défaite du parti Inuit Ataqatigiit, c'est également la question de l'extraction de l'Uranium au Groenland qui va certainement revenir sur le devant de la scène polaire. Le faible écart entre les 2 partis, permet à Sara OLSVIG d'intégrer au parlement quasiment autant de membres de son équipe que le parti vainqueur. Cela laisse présager de fortes discussions quant à l'exploitation des ressources de l'île.

 

1312-parlementgroenland.jpgKim KIELSEN, le premier ministre en fonction depuis le 1er octobre 2014, souhaite améliorer les revenus du pays, notamment en s'appuyant sur les ressources minières disponibles.

Il s'interroge également sur l'émigration de ses habitants (au Danemark principalement), et des infrastructures à développer pour limiter ce phénomène délétère pour le Groenland.

 

Actuellement de nombreuses études et prélèvements sont réalisés au Sud du pays, à Kvanefjeld (ou Narsaq Fjeld) pour évaluer la quantité de minerais exploitables et ces résultats feraient envie à plus d'un dirigeant d'entreprise... Reste à se rappeler qu'à Narsaq vivent de nombreux éleveurs de moutons (chose rare au Groenland) et que cette ville, située à moins de 8km du site convoité, compte près de 1600 habitants vivant actuellement de la pêche principalement... Les effets néfastes sur l'environnement d'une telle exploitation feront l'objet d'un prochain article, histoire de connaitre les tenant et aboutissants d'un tel projet.... auquel Sara OLSVIG n'adhérait d'ailleurs pas.

 

Ces projets d'extractions sont, avec le gouvernement élu, clairement à l'ordre du jour, des dates allant de 2015 à 2017 suivant les matières premières, laissent envisager de grands mouvements au Groenland. Espérons que ses habitants profitent réellement des intérêts de telles mesures, que ce soit en termes d'emplois, de formations, de ressources et d'indépendance.

 

narsarquaq.jpg


Sources :

http://www.valg.gl/default.aspx?electionGuid=b0578019-e04f-4cde-92fa-6a3355cd383d&language=en-GB

http://groenland.wifeo.com/article-94594-suivre-les-resultats-des-electio.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kim_Kielsen

http://www.reuters.com/article/2014/12/03/idUSL6N0TN44420141203

http://www.proactiveinvestors.com/companies/news/58884/greenland-minerals-and-energy-to-update-kvanefjeld-resource-early-2015-58884.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Groenland/Image_au_hasard

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ACTUALITE
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 14:05

 

 

LE JEU DE LA FICELLE

CHEZ LES INUIT


Ce jeu qui existe un peu partout dans le monde et ce depuis l'antiquité, reste néanmoins aujourd'hui une coutume très répandue en Arctique. De l'Alaska au Nunavut, en passant par le Groenland bien entendu, cette tradition perdure toujours dans les régions polaires.

 

Plus qu'un simple divertissement, ce jeu n'est pas simplement ludique, il aide aussi à développer agilité et concentration, et demande un savoir-faire minutieux. 

Mais en quoi consiste donc ce fameux jeu de la ficelle, si caractéristique de cette culture boréale ?

Jeuxficelle.jpgOn l'appelle là-bas Ukaliq, ce qui signifie lapin. Le but du jeu est de reconstituer des scènes de la vie quotidienne, ou des objets, des animaux, simplement par un jeu subtile d'entrecroisement de ficelles.

Autrefois réalisées à partir de tendons, ces figures servaient essentiellement aux conteurs du village. Elles agrémentaient ainsi leurs récits. Comme les images sont ajoutées à une musique pour la rendre plus vivante. Les légendes relatées lors des longs hivers polaires et des nuits interminables, réhaussées de ces créations visuelles, rythmées les soirées des Inuits pour qu'elles passent plus vite. Une activité essentielle donc à la vie du groupe.

 

Des centaines de figures peuvent ainsi être réalisées, et il existe pour les répertorier des livres explicatifs énumérant chaque étape de leur construction. En voici un exemple avec cette vidéo qui nous apprend à confectionner un lièvre arctique : link.

Pour certaines figures, quatre mains sont nécessaires et demandent donc de jouer à plusieurs !

 

ajagakUne variante de ce jeu existe également, et se nomme Ajagak. Plus proche de notre bilboquet actuel, celui-ci est formé d'un crâne de lièvre et d'un petit bout d'os (ou bâton). L'objectif étant d'insérer le crâne sur le manche en os ou en bois, par les différents trous et ce dans un ordre pré-établi.

(ci-contre, Ajagak datant de 1921)

 

De nos jours, cette tradition qui avait quelque peu disparu ces dernières années, revient de nouveau en force et s'enseigne désormais un peu partout en Arctique. Les jeunes Inuits remettent ainsi au goût du jour cette tradition ancestrale.

 

 
Sources :
http://www.virtualmuseum.ca
http://nature.ca
 


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans CULTURE ET TRADITIONS
commenter cet article
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 23:00

 

Grande déferlante au gouvernement Groenlandais

Nous avons enquêté pour vous !

 

 

Vous vous souvenez peut être des dernières élections qui ont eu lieu en mars 2013, et qui portaient pour la première fois une femme à la tête du gouvernement groenlandais. Mais alors pourquoi de nouvelles élections cette année ?


La première ministre Aleqa HAMMOND est issue du parti social-démocrate (Siumut), parti qui a de nombreuses fois été élu pour diriger le parlement Groenlandais. Cette première dame du pays a subi durant ses fonctions plusieurs accusations pouvant restreindre sa crédibilité auprès de son peuple et des puissances étrangères. Soupçonnée d’avoir favorisé la nomination de certains de ses proches lors de la vacance de postes au sein du gouvernement, elle est aujourd’hui accusée de détournement de fonds publics.Hammond.jpg

Aleqa HAMMOND vient donc de démissionner (avant d’en être contrainte) de son poste de premier ministre. Avec elle, ce sont 4 de ses ministres qui quittent également le parlement (sont ils eux aussi mêlés à des affaires pouvant les mettre en cause ?).

Cette crise n’est pas anodine dans un contexte financier difficile. N’oublions pas que l’objectif du gouvernement Groenlandais et de 75,5% des habitants est de devenir complètement autonome, ce qui signifierait entre autres de ne plus recevoir d’aide de l’état Danois (ce qui équivaut à 1/3 des revenus actuels du gouvernement Groenlandais).

Pour ce faire, le gouvernement mené jusque-là par Aleqa HAMMOND souhaitait développer l’extraction de minerais, de pétrole et de gaz, afin d’accroitre les revenus du pays. Une fois que les bénéfices tirés de ces exploitations seraient arrivés au niveau des aides financières Danoises, le pays aurait enfin pu demander son indépendance totale.  C’est en pleines négociations avec les entreprises que ce grand bouleversement politique intervient et met donc en suspend tous ces projets.


Les élections auront lieu le 28/11/14, et nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la tenue des résultats. En effet, par ce fort possible changement de gouvernement, c’est toute la politique commerciale et environnementale du pays qui peut complètement changer de cap, modifiant ainsi les projets du Groenland mais également (et surtout) ceux des entreprises étrangères qui ne miroitent qu’une chose : faire du profit. L’idéal resterait bien entendu que le Groenland puisse former lui-même des professionnels dans des domaines aussi variés que techniques pour ne plus avoir à dépendre à des sociétés étrangères.


Dans l’attente des élections, voici les 6 partis qui se présentent à ce jour :

-        olsvig.jpg Le parti INUIT ATAQATIGIIT : qui signifie « communauté Inuit », appartient à l’Alliance Gauche Verte Nordique, d’orientation socialiste. Il a été au pouvoir à plusieurs reprises, notamment de 2009 à  2013 et semble bien placé pour reprendre les rennes du gouvernement, à suivre !logored.jpg A sa tête c’est Sara OLSVIG qui mène la campagne. Cette jeune femme expérimentée est personnellement opposée à l’extraction de l’uranium au Groenland, peut importe les revenus que cela pourrait générer. Elle explique que l’impact environnemental serait tel qu’il n’est pas judicieux de recourir à l’exploitation de ce minerai destructeur.  Elle reste cependant ouverte à la discussion si c’était malgré tout le choix majoritaire des Groenlandais.

 

-         siumut.jpg kielsen.jpg - Le parti SIUMUT : « en avant ! », fait partie de l’Internationale Socialiste. Dirigé jusqu’alors par Aleqa HAMMOND il propose aujourd’hui à sa tête Kim KIELSEN. Malgré ce nouveau candidat, Aleqa reste bien présente derrière ce parti qui est le sien. Le point fort de la campagne est son engagement dans la quête d’indépendance du pays. Pour cela, elle (et il) propose de développer l’éducation, les zones rurales, etc…

 Sa politique générale : "L’idéologie du parti Siumut est le socialisme démocratique. Siumut a pour objectif de libérer l'Homme, d’assurer sa sécurité, et de lui donner la possibilité de déterminer librement sa vie en matière de responsabilité envers lui-même, envers la communauté, la nature et face aux générations futures." 

 

-        naleraq.jpg  - Le PARTII NALERAQ : dirigé par un ancien premier ministre, et ex-membre de Siumut, Hans ENOKSEN.enoksen.jpg Parti créé en janvier 2014 et considéré comme centriste, il s’est appuyé sur le soutien de petites communautés isolées du Groenland, notamment des groupes de pêcheurs- chasseurs qu’il estime lésés.  Il a pu établir rapidement un programme de redressement économique, en passant par le projet de construction de logements sociaux, de développement d’infrastructures dans les régions isolées et par l’amélioration du pouvoir d’achat. Il est dans l’ensemble favorable à la réduction des services publics au profit du secteur privé.

 

-       olsen.jpg  partii-inuit.jpg- Le PARTII INUIT : « le parti du peuple » créé par des ex membres de Inuit Ataqatigiit, il est assimilé à l’extrême gauche. Représenté par Nikku OLSEN, sa campagne, en Groenlandais uniquement, met en avant sa volonté de rendre le groenland indépendant. D’un tempérament plutôt fort, il n’est pas forcément le mieux accepté dans les instances.

 

-        demokrat.jpg - Le parti DEMOKRAATIT : Andreas ULDUM représente ce parti social démocrate qui valorise le peuple et sa capacité à faire changer les choses. uldum.jpgMettant en avant que le groenland peut trouver des solutions à sa situation financière, même si cela prend du temps, il ne prone pas pour la solution de « facilité » qui est de demander de l’aide aux Danois. Ce parti ouvert sur le monde et sur l’Europe cherche à développer au mieux ce pays, ce qui sera la clé de l’indépendance ultérieure. Ils sont Favorables à l’extraction de l’uranium.

 

-        upernavik.jpg atassut - Le parti ATASSUT : « Parti solidaire », il n’est pas pour la séparation entre le Groenland et le Danemark, mettant en avant les intérêts d’une telle alliance. De la même façon, ce parti dirigé par Knud KRISTIANSEN regrette le choix du groenland de sortir de la CEE. Déjà élu à plusieurs reprise, Atassut est fort d’une longue expérience sur la scène politique.


    

      Tous ces partis politiques ont leur chance aux prochaines élections puisque tous reflètent une partie de la pensée des Groenlandais... Peu importe qui sera élu, cela sera sans aucun doute suivi par l'actualité internationale, et par les entreprises à l'affût de cette nouvelle effervescence politique !

   Pour suivre de près ces évènements en temps réel, toute l'actualité du Groenland est sur notre blog et sur la page Facebook de notre association "Arctik Solo".

T

 


Sources : 

http://www.polarisk-group.com/blog/greenland-2014-parliamentary-election-briefing-week-2-polarisk 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/01/97001-20141001FILWWW00265-groenland-quatre-ministres-demissionnent.php

http://www.information.dk/telegram/484210 

http://arcticjournal.com/politics/330/shock-shame-and-siumut 

http://www.demokraatit.gl/da-dk/politik/partiprogram/ideologi.aspx

 

Photos : 

http://sermitsiaq.ag/node/106375

http://ia.gl/category/urani/

http://www.siumut.gl/Default.aspx

http://www.govmin.gl/about-bmp

http://sermitsiaq.ag/kl/node/154982

http://www.anderseni.com/nikku-olsen-partii-inuit/

http://www.demokraatit.gl/da-dk/partiet/historie.aspx

http://sermersooq.gl/kl/politikki/kommunalbestyrelsi/kommunalbestyrelsi/

http://accidentalcolonist.squarespace.com/atassut/

http://sermitsiaq.ag/kl/node/107581


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ACTUALITE
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 15:58

 

 

Arctik Solo

au forum des associations de St Jean d'Arvey (73)

 

 

Le 20 Septembre dernier se tenait à la salle des fêtes de St jean D'Arvey le forum des associations, où nous avons eu le plaisir de tenir un stand informatif sur la vie en Arctique.

photo.php.jpgAu programme de cette journée dédiée à la découverte de cette région méconnue, et à tort, tisane Inuit et petits gateaux norvégiens faits maisons en dégustations !

C'est donc autour d'un bon verre chaud que nous avons eu le joie de rencontrer bon nombre de gens très curieux d'en découvrir d'avantage sur cette partie du monde qui leur paraissait si loin de nous. Ce fût l'occasion de mettre en avant les très nombreux changements qui se jouent actuellement là-haut, et qui devraient tous nous concerner dans quelques années.

De nombreux contacts utiles, et de très belles rencontres ce jour autour d'un sujet qui n'a pas laissé indifférent.

C'est donc notre carnet d'adresse bien rempli que nous avons quitté le forum, ainsi que de beaux projets en perspective, dont la confirmation de notre prochaine conférence qui aura bien lieu dans cette même salle des fêtes en Automne 2015 !


Pour plus d'infos sur les différents projets mis en place à l'occasion de ce forum associatif, un article entièrement dédié au résumé complet de cette journée sera à la Une du prochain numéro de notre journal (en cours d'impression actuellement), et toujours proposé en exclusivité à nos chers adhérents !

Pour le recevoir, n'hésitez pas à nous contacter,


Polairement votre.

 

 

Amandine & Mélissa


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ASSOCIATION ARCTIK SOLO
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 10:51

 

 

Vague géante sur l'Arctique

 

 

Ces dernières années, chacun y va de ses spéculations quant à l'avenir des pôles, et surtout concernant la région Arctique. Cela vient sans doute du fait que les changements climatiques qui s'opèrent sur notre planète ont effectivement bien plus d'incidence sur ces zones extrêmes, qui sont donc réellement plus vulnérables. Du scénario catastrophe de romans ou de cinéma, nous n'en sommes peut-être pas si éloigné en réalité...

 

Il faut avant tout comprendre le rôle que jouent nos glaces polaires pour la Terre : un rôle de régulateur thermique bien sûr (elles sont notre réfrigérateur planétaire) et de réserve en eau douce essentiellement ;tout cela au-delà de tout ce que ces régions comportent de précieux bien entendu, au niveau de leur biodiversité et de leur culture. Mais quels impacts ont réellement les dérèglements de notre climat sur l'Arctique et l'Antarctique ?

 

Conséquences déjà effectives et de plus en plus fréquentes : hausse significative des températures, diminution de la superficie de la banquise, disparition quasi totale du permafrost en été, nettement plus de tempêtes, ainsi que de vagues gigantesques...

Vague_g_ante_Portugal.jpg

Ces dernières attirent tout particulièrement l'attention de nombreux chercheurs dans le monde, qui voient en elles un accélérateur de mauvaises nouvelles :

Et pour cause ! La glace déjà fragilisée par des températures toujours plus douces, se retrouve désormais disloquée  par ces énormes vagues, qui s'attaquent aussi aux glaces dérivantes, en les faisant ainsi fondre plus rapidement que sous leur forme entière.


Elles attaquent aussi directement les côtes, phénomène d'érosion là encore parfaitement naturel, mais aujourd'hui bien trop rapide !

link

Elles menacent également tous les peuples côtiers du Grand Nord, vous pouvez donc déjà compter parmi eux la quasi totalité des habitants du Groenland, directement concernés, tout comme les nombreux animaux polaires qui y évoluent depuis toujours.


Autre conséquence, sur la navigation bien entendu. Dans ces mers déjà difficiles d'accès autrefois, maintenant pour d'autres raisons elles sont le théâtre de catastrophes bien plus à craindre, celle d'accidents sur les plate-forme pétrolières en Arctique...

 

Comme beaucoup l'ont déjà prédit, si le schéma climatique actuel se poursuit à ce rythme, nous allons vers une très probable montée des eaux à l'échelle de toute la planète et donc une disparition de nombreuses terres, ainsi que de leurs espèces végétales et animales...

 

Voilà donc bien plus qu'un simple scénario d'anticipation, une réelle mise en lumière non pas de ce qui VA arriver, mais de ce qui est déjà entrain de se mettre en place, et donc sur quoi nous pouvons encore, fort heureusement, AGIR.

 

 

Lien photographie :

Sott.Net


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ACTUALITE
commenter cet article
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 16:10

Il y a quelques temps de cela, nous avions la chance d'interviewer Carine, une jeune guide polaire, partie en Laponie pour faire découvrir à tout un chacun cette magnifique région du Grand Nord !

C'est avec plaisir que nous vous présentons aujourd'hui ces échanges qui vous permettrons de découvrir ce métier passionnant ! C'est avec sincérité et humour qu'elle nous a répondu :

 

Carine c'est à toi ! :)

 

 

1) En quoi consiste le métier de guide polaire au juste ? 


     Heu... En fait je suis "Wilderness guide", ce qui est intraduisible en français... Mais guide polaire peut en effet faire une bonne traduction. 


Un guide polaire est un guide qui vous emmène en motoneige,  raquettes, canoë kayak, à pied ou à skis dans la nature, vous apprend des trucs sur la nature et vous maintient en vie dans la joie et la bonne humeur. 
boussole.1262652386

S'il y a une tempête, il sait vous fabriquer ou trouver un abri, il sait faire du feu dans des conditions difficiles, bref il peut sauver votre peau en cas de tempête ou au moins la prolonger de quelques heures, ce qui n'est pas mal, en attendant les secours :-) 

Pour ceux qui n'ont jamais mis un orteil dehors tout seul, il est tout simplement indispensable et vous apprendra quels champignons manger, le nom d'un oiseau ou bien quel type de bois prendre pour allumer un feu. 

Pour d'autres, plus indépendants et expérimentés, il peut apporter une aide précieuse par sa connaissance d'un terrain particulier (Comment traverser des marais lapons qui vous avalent tout cru !), même lors d'une Expédition.

 

2) Quelle formation est nécessaire ?

 

     Je ne sais pas trop en fait ! J'ai rencontré il y a quelques années une finlandaise qui m'a fait découvrir des vacances « nature » et elle m'a parlé de sa formation. Les autres formations que je connais sur le sujet sont plus spécialisées (survie dans la nature, ou dans le froid, randonnée), donc moins complètes, plus chères et durent moins longtemps…

 
raquettes56Avant de faire cette formation, a priori aucune formation n'est nécessaire. Seulement elle  est assez connue, en Finlande notamment, et les responsables demandent à chaque candidat d'avoir de l'expérience « Outdoor » (et pour être franche, connaitre quelqu'un qui a fait cette formation est un atout).

 

Mais je me suis rendue compte que le groupe de 16 étudiants était organisé pour que chacun vienne déjà avec des connaissances et compétences à partager.

 

3) Conseillerais-tu cette formation ?

 

     En fait, même si cette formation m'a apporté beaucoup, je considère que ceux qui m'ont le plus apporté sont les personnes croisées là-bas, les étudiants, pas les professeurs.
Le fait d'être un groupe qui vit ensemble des choses très fortes est la meilleure raison pour laquelle je n'ai jamais regretté d'avoir pris part à ce cours qui, en lui-même, me parait insuffisant.

 

4) Dans quel pays existe ce type de formation, où peut-on exercer ce métier ?

    Elle existe au Canada ou aux Etats-Unis (Alaska) notamment, mais encore une fois c'est moins complet et plus cher que ma formation internationale en Finlande...

On trouve du travail l'hiver au Canada, en Finlande, bref, dans les pays "frigo". L'été est une saison morte pour les guides dans ces pays froids.... Au contraire, par exemple, des guides de montagne en France.

Raid-Traineau-Laponie-Bivouac.JPG

5) Quelles sont les qualités indispensables pour être un bon guide ?

    Je pense qu'il faut être en forme et jeune, tout d'abord. Ensuite, ce qui me semble important, c'est la pédagogie et la patience. Une fois que l'on est habitué à ce genre de milieu polaire, cela peut être agaçant de voir les touristes faire n'importe quoi. Ils ne regardent plus avant de traverser  une route, jouent dans la neige même s'ils n'ont pas la possibilité de se sécher plus tard, gaspillent de l'eau... c'est carrément Waterloo sur glace ! glissade-sur-le-regroupement-de-glace-22822260.jpg

La pédagogie est utile pour leur faire apprendre des choses sans les braquer et sans les ennuyer : ce sont des adultes en vacances, vacances qu'ils ont payé cher...

 

6) Peut-on réellement vivre de cette activité ?

 

    maison-lapone_940x705.jpgJe ne pense pas. A moins de vraiment se contenter de peu. C'est un métier saisonnier, donc une fois la saison d'hiver finie (grosse saison, de mi-décembre à mi-avril), c'est le chômage technique. Pour travailler l'été, il faudrait combiner cette activité avec "guide de montagne", par exemple, qui est une formation différente. Il y a peu de guides l'été.

De plus, ce métier est rémunéré environ 10 euros de l'heure, nourri et logé, mais de toute façon pour le reste de l'année, il faut bien un endroit où vivre... Je pense que c'est une activité que l'on peut avoir quelques années dans sa vie où on est en forme, où on demande peu, et surtout pas une vie sédentaire... Je connais néanmoins des guides à l'année, mais ils admettent eux-même que c'est difficile.

 

7) Comment t'es venue cette envie ?

 

J'aime randonner, camper et aller dans les endroits extrêmes, j'aime étudier la nature et j'avais envie de vivre en Finlande quelques mois, voire de me reconvertir dans un autre métier.

J'ai pris cette décision après avoir tenté une traversée Sud-Nord de la Laponie Finlandaise, que j'ai dû abandonner au milieu. J'ai eu l'impression de prendre ma revanche 1 an après en faisant une traversée à ski seule au cours de cette formation. La deuxième fois, j'étais plus préparée et ma préparation et mes erreurs m'ont servi au moins autant que le savoir accumulé pendant ma formation.

 

 

Merci Carine pour ta disponibilité et ton accueil !

 

743495253.jpg

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ACTUALITE
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 16:59

 

Il ya quelques semaines, nous allions à la rencontre des élèves de l'école primaire Jean Racine de Grenoble, pour leur présenter une vue d'ensemble de la vie en Arctique. Très intéressés par le sujet, et à notre plus grande joie, les enfants ont fait preuve d'une belle curiosité et semblaient déjà connaître un bon nombre de choses en la matière !

516591017.jpgAfin de rendre les échanges plus enrichissants et intéractifs, et pour leur permettre de faire leurs propres recherches, nous avons proposé à chaque classe de préparer un petit exposé sur le thème... des aurores boréales !

Par petits groupes, et aidés de leurs intitutrices, nos explorateurs en herbe ont eu un mois pour investiguer le sujet.
A la clef de ce petit "concours", il nous a fallu départager, avec grande difficulté, les travaux rendus, qui se complètent les uns les autres et montrent bien tout ce qu'ils ont appris en les rédigeant.

Après délibération houleuse donc, le verdict vient à l'instant de tomber, et nous vous annonçons que le groupe vainqueur est.... 4 jeunes de CE2 : Tabarek, Chaïma, Rislen, et Wijdane. Bravo à eux, pour leur langage d'une belle simplicité et très juste. Voici donc pour vous leur article dans sa globalité :

 

Les Aurores Boréales.

 

Les aurores boréales sont des bandes ou des tâches de lumière.

Elles peuvent être de formes et de couleurs différentes (des flammes, des couronnes en mouvement).

On peut les observer dans le ciel du pôle Nord : Alaska, Canada, Sibérie...

Ces phénomènes se produisent aussi au pôle Sud, et dans ce cas, on les appelle les aurores australes.

 

 

Un grand bravo à tous les autres participants, qui ont néanmoins apporté beaucoup d'autres précisions qui nous semblaient intéressantes de citer également. C'est pourquoi, dans un résumé de résumés, nous avons tenté de reconstituer à l'aide de tous ces textes intéressants, UNE seule et unique présentation complète de ces phénomènes fascinants que sont les aurores :


Aurore-JR.jpg

  "L'aurore boréale est un phénomène physique qui se produit lorsque des particules électriques chargées du vent solaire sont projetées vers la Terre et entrent en collision avec les gaz de l'atmosphère terrestre."

  "Les aurores boréales sont un rassemblement de couleurs qui se forment dans le ciel. Ca fait plein de couleurs différentes."

  "Trois gaz forment ces magnifiques voiles : l'Azote, l'Oxygène, et l'Hydrogène."

  "L'Azote donne des couleurs bleues et rouges, et l'Oxygène des teintes vertes et rouges."

  "Les aurores boréales sont visibles dans plusieurs pays, mais la Norvège du Nord est un des meilleurs endroits pour les observer à cause de sa facilité d'accès et des conditions optimales."

  "Elles ne se forment pas tous les jours, elles se forment environ 4 jours sur 1 mois, et durent environ 1 heure."

  "Les aurores boréales ont été observées depuis toujours. Les Inuits du Groenland les appellent les aurores Aqsarniit*",

  "[...] croyant que c'est l'âme des morts qui jouent à la balle avec le crâne de morses."

  "Leur teinte rouge associée au sang, est responsable du fait que les Inuits de l'est du Groenland croient que les aurores polaires sont l'âme d'enfants mort-nés."

  "D'autres peuples pensent que ce sont les danses des esprits des animaux (les saumons, les rennes et les phoques), ou encore le souffle des baleines de l'Océan Arctique."

aurore-boreale-islande-grand.jpg

Encore un grand merci à l'école jean Racine de Grenoble pour son accueil, aux institutrices Leïla, Habiba, et Virginie pour leur formidable implication dans notre projet, et à tous les enfants bien entendu, que nous reverrons bientôt pour de prochaines aventures polaires :

Tabarek, Chaïma, Rislen, Wijdane, Malik, Sonny, Mathéo, Khadidia, Martin, Evan, Ruddy, Redha, Mélissa, Soundous, Swan, Shana, Ikram, Inza, Maroua, Celya, Davy, Nassime, Mohamed, Anisse, Mahawa, ainsi qu'à tous les nombreux anonymes !

 

 

 

* Aqsarniit au pluriel, ou Aqsarniq, en Inuktitut, est constitué du suffixe -niq qui veut dire mort, et du verbe Arsaq qui signifie jouer au ballon.

 


Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ASSOCIATION ARCTIK SOLO
commenter cet article

Présentation

  • : Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • : LE blog dédié à l'ARCTIQUE - Partez avec nous à la découverte des peuples et de la vie dans le Grand Nord ! _______ The blog in english : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/en/index.html __________ Блог на русском языке : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/ru/index.html
  • Contact

Adhésion à l'association

Le Grand Nord vous intéresse ?


Vous souhaitez prendre part à la vie de l'association ARCTIK SOLO, soutenir ses actions culturelles et son but de faire découvrir l'Arctique au plus grand nombre ?Alors vous êtes au bon endroit !

L'adhésion annuelle est de 15e, et contribue également à financer le journal trimestriel envoyé à chaque adhérent.

Pour devenir membre ou juste pour un coup de pouce : envoyez nous votre message ICI

Par ailleurs, si vous souhaitez nous proposer un partenariat avec une école, des intervenants, n'hésitez pas, nous étudions toute proposition !

ARCTIK-SOLO_logo3.jpegA très vite !

 

L'équipe d'ARCTIK SOLO

Recherche