Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 10:59

 

220px-Inuit women 1907Vous êtes-vous déjà demandé comment les Inuit pouvaient réussir à enterrer leurs morts, dans de la terre gelée en permanence ? Et bien nous, OUI ! Pour répondre à cette question, il est essentiel de savoir que précisément, ils n'"enterrent" pas leurs défunts, mais les ensevelissent sous un tas de pierres ou au fond d'une grotte...

 

Mais avant tout, il faut chercher à comprendre toute la symbolique qui entoure le décès d'un des membres d'une communauté Inuit :

tout d'abord les Inuit n'ont pas de Dieu, ils croient que toute chose possède une âme, anirniq ou anirniit au pluriel = souffle (voir Arctique et fêtes religieuses), et que cet esprit perdure après la mort.
L'anirniq d'une personne fait partie d'un TOUT transcendant, appelé la Sila. Ceci permet donc aux Inuits d'emprunter les pouvoirs ou les caractéristiques d'un anirniq en prenant son nom. De plus, les esprits d'une classe donnée, tels que les mammifères aquatiques par exemple, sont en quelque sorte un seul et même esprit, pouvant donc être invoqué à travers le "gardien" de cette même classe. Parfois, l'anirniq d'un humain ou d'un animal devient une figure respectée ou influente, au travers d'un haut fait relaté dans un conte traditionnel. Dans d'autres cas, ce peut être un tuurngaq malfaisant, esprit maléfique que seul le chaman (=Angakok) peut défier ou manipuler. 6a00d8341ce44553ef0162fc15b748970d-800wi

Selon la mythologie, il est donc important que l'âme accompagne le corps et ne reste pas coincée dans le monde des vivants, car toute âme peut réclamer vengeance. Il faut donc respecter scrupuleusement les rituels associés pour que tout se passe bien.

Ainsi, d'après la coutume ancestrale, lorsqu'un décès survient dans une maison, tous les habitants du village la vident entièrement et la purifient, par un nettoyage approfondi et des fumigations. Les autres habitants de la maison, doivent se laver avec de l'eau de mer. Le défunt, lui, est placé à l'extérieur de la maison, au sommet d'une colline, à l'arrière de sa demeure, de préférence. Le froid assure sa conservation pendant ce temps-là.

Son corps est entouré d'un linceul en peau de phoque, et de lanières de cuir pour forcer le tarrak (=esprit) à rester avec le cadavre jusqu'à sa sépulture définitive.

Le village entier vient ensuite disposer autour du mort des objets de la vie quotidienne qui pourront lui être utiles dans l'autre monde, ses armes de chasses ou ustensiles de pêche par exemple pour les hommes, ou aiguilles de couture pour les femmes.

 

Après le décès, le nom du mort ne sera plus prononcé, pour le laisser en paix, jusqu'à ce qu'il soit de nouveau donné au prochain enfant à naître.

 

Il existe une autre forme de Mort très répandue chez les Inuit : le suicide.

En fait, il n'est pas considéré comme un suicide au sens où nous l'entendons chez nous, c'est en réalité un6a00d8341ce44553ef015435b5293b970c-800wi mode de régulation démographique ! Quand une vieille femme n'a plus de dents à force d'avoir trop travailler les peaux de phoques, quand un vieillard est devenu trop faible pour chasser, quand les hommes et les femmes deviennent un poids pour leur communauté, ils "partent sur la glace" comme ils disent. C'est-à-dire qu'ils vont se laisser attraper par le froid mordant et se laisser ainsi mourrir, par sacrifice en quelque sorte pour le reste de leur famille. On appelle cela le suicide institutionnel.

Parfois, ce sont les membres de la famille eux-mêmes qui aident au suicide des anciens, après demandes répétées des concernés, par strangulation le plus souvent.

 

Mais que dire de tous ces rites et croyances aujourd'hui ?...

Avec l'arrivée des colons, de la sédentarité, de l'argent et surtout du christianisme, les rituels autour de la mort chez les habitants de l'Arctique ont bien changé, bien que certains demeurent malgré tout.

Depuis les années 80/90, les caveaux externes ont fait leur apparition dans les paysages nordiques, les cérémonies sont désormais assurées par un prêtre, et l'utilisation de l'eau bénite est devenue classique...


 

Taux de suicide annuels moyens (pour 100 000) par groupe d’âge, pour l’ouest des T.N.-O. et Nunavut, 1986-1996 :

isacfg2f-44b5aConcernant les suicides aussi il y a eu des changements. Depuis l'arrivée des droits sociaux, les personnes âgées ne sont plus un poids à charge pour leurs proches, puisqu'elles touchent maintenant leurs pensions de retraite !

En revanche, le suicide dans les régions du Grand Nord concerne aujourd'hui de plus en plus les jeunes, désoeuvrés et confrontés au récent problème de la drogue et de l'alcool.


 

Sur ce thème, un très beau, court, efficace et intelligent texte qui ouvre la réflexion sur la régulation démographique des peuples Inuit : http://www.cpfi-lemans.com/peuples/Pourquoi-les-Inuits-ont-invente-la 

A lire également : http://pocombelles.over-blog.com/article-la-mort-chez-les-eskimos-d-ammassalik-par-robert-gessain-98712429.html

 

 

 

Liens source :

http://www.memoiredesvies.com

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie_inuite

http://www.lavanaude.org/vendredis/avant2008/vv-07-11-23.htm

http://agoras.typepad.fr/regard_eloigne/

http://www.legislation-psy.com/spip.php?article1127

http://www.paperblog.fr/5026566/les-metamorphoses-de-sila-mythologie-et-chamanisme-des-inuit-1/

http://tatouageinuit.wordpress.com/



--> Arctik Solo est aussi sur Facebook !


Partager cet article

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans CULTURE ET TRADITIONS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • : LE blog dédié à l'ARCTIQUE - Partez avec nous à la découverte des peuples et de la vie dans le Grand Nord ! _______ The blog in english : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/en/index.html __________ Блог на русском языке : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/ru/index.html
  • Contact

Adhésion à l'association

Le Grand Nord vous intéresse ?


Vous souhaitez prendre part à la vie de l'association ARCTIK SOLO, soutenir ses actions culturelles et son but de faire découvrir l'Arctique au plus grand nombre ?Alors vous êtes au bon endroit !

L'adhésion annuelle est de 15e, et contribue également à financer le journal trimestriel envoyé à chaque adhérent.

Pour devenir membre ou juste pour un coup de pouce : envoyez nous votre message ICI

Par ailleurs, si vous souhaitez nous proposer un partenariat avec une école, des intervenants, n'hésitez pas, nous étudions toute proposition !

ARCTIK-SOLO_logo3.jpegA très vite !

 

L'équipe d'ARCTIK SOLO

Recherche