Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 07:00

 

Une nouvelle qui ne laisse pas indifférent 

 

Le 24 octobre dernier, le parlement Groenlandais signait l’autorisation d’exploiter un gisement de minerai de fer, au nord de Nuuk, la capitale du pays. Dans la lancée, un débat a eu lieu quant à l’exploitation de l’Uranium, interdite jusque là et depuis 1988, et pourtant aujourd’hui autorisée (à 15 voies contre 14 !), à la grande inquiétude des Inuits et des défenseurs de l’Arctique…

Le parti Inuit a d'ailleurs depuis quitté le gouvernement en signifiant ainsi son opposition à cette mesure.

 

Nouveaux projets, nouvelles décisions, nouveaux idéaux :

 

C’est un véritable changement de politique qui s’opère depuis la fin 2012 avec une vision  soudainement favorable à  l’exploitation des ressources du Groenland. Il en est de même pour le Danemark (qui va très certainement valider les décisions du parlement groenlandais), et qui jusque-là s’était fermement opposé au nucléaire et à la radioactivité avec ce qui était appelé la « TOLERANCE ZERO » à toute forme d'activité dans ce domaine. Mais voilà, l’appât financier de l’exploitation de ce 5ème plus grand gisement d’Uranium au monde (!) semble faire tomber en miettes les plus belles valeurs environnementales et   les grands idéaux écologiques de ce pays, jusqu’alors considéré comme à la pointe de la préservation de l’environnement.

 

On peut tenter d'expliquer ce changement radical de cap de la part du gouvernement groenlandais, par le fait que le pays s'est vu obtenir plus d'autonomie en 2009, et est donc désormais en mesure de gérer lui-même ses propres matières premières.
Le Groenland a aussi longtemps été victime de son climat, avec des accès compliqués et des conditions de travail peu idéales, mais depuis que le réchauffement planétaire s'en mêle, les dirigeants de ce pays jusque là oublié du reste du monde se retrouvent tout à coup plein de possibilités quant au commerce, à l'exploitation, au développement économique, et on en passe.

 


signe-radioactif 7980 w250

Les conséquences sur la faune et la flore, ainsi que sur la santé des hommes qui travaillent dans ses exploitations n’est plus à prouver (atteintes pulmonaires, rénales, cérébrales, au foie et au coeur, cancers, etc…) mais ceci semble bien  moins important que  de rester dans la concurrence mondiale à l’énergie nucléaire. Alors n’est-ce pas un peu hypocrite de la part du Danemark qui œuvre pour réduire l’impact écologique de son pays au maximum, qui a développé de 25% l’approvisionnement par énergie éolienne, que d’accepter que le Groenland puisse porter une telle atteinte à ses paysages et à ses habitants ?

 

Lors de son élection au Groenland en mars 2013, Aleqa HAMMOND, une socio-démocrate et élue récemment 1er ministre du pays, avait mis en avant son désir de développer les ressources autonomes des habitants de son pays afin de diminuer au maximum leur dépendance financière au Danemark (50% des revenus du pays proviennent actuellement de subventions danoises). Elle avait alors exposé que si autorisation d’extraction de minerai il y avait, elle demanderait à ce que ce soit les groenlandais qui soient embauchés, et ce, même par les entreprises étrangères.

Ceci devait contribuer à faire baisser le taux de chômage, conséquent dans ce pays. Etrangement, au final ce sont (entres autres) les     entreprises chinoises qui sont les plus intéressées par cette « poule aux œufs d’or » que représente ce minerai inexploité, et elles n'emploieront pas plus de 50% de Groenlandais dans leur main d'oeuvre ! On peut d'ailleurs aisément imaginer à quel type de postes ils seront affectés...


Des dégâts environnementaux dramatiques :

 

Un des représentants de Greenpeace explique l'impact de l'extraction minière elle même : "Pour extraire l'Uranium, il faut détruire de grandes surfaces de terres qui resteront stériles des années durant. Le traitement du minerai exige l'usage de produits chimiques toxiques : ammoniaque, acide chlorhydrique, kérosène et eau oxygénée. Ces substances sont systématiquement déversées dans l'environnement.

186865284.jpgLe plus grand risque pour l'environnement est dû aux résidus miniers laissés par le broyage et le traitement du minerai d'uranium. Ces résidus conservent 85% de la radioactivité du minerai d'origine sous forme de produits de désintégration qui se régénèrent sans cesse. Les tas de résidus miniers contiennent également des matières chimiques toxiques : acides, arsenic, nitrates et métaux lourds. Environ 175 millions de tonnes de résidus jonchent le sol canadien."

 

 

Lors d’une contamination , les ruisseaux et les animaux environnants deviennent impropres à la consommation. Est-ce alors ignorer volontairement qu’une grande partie des habitants du Groenland vivent encore de la pèche et de la chasse ? Notamment dans cette région de l'île au climat plutôt favorable avec des périodes de gel moins importantes.

 

« pollution du milieu aquatique, contrôles inadaptés et bilans environnementaux biaisés, défaut de réglementation et de sanction des dysfonctionnements », voici ce dont sont accusées certaines exploitations françaises minières d’Uranium, que laisse présager l’avenir avec une exploitation par les entreprises Chinoises, Russes, dont la préservation de l’environnement n’est pas une priorité ?

(cf articles ici , , encore , et pour finir ici !)


A noter qu’un gramme d’uranium 238 (le plus résistant),

ne se sera décomposé que de moitié, et au bout de 4,5 MILLIARDS d’années

 

"La construction de plateformes pétrolières ou d'oléoducs menace directement les coraux d'eau froide, qui, pour certains, ont plus de 2 000 ans, et comptent parmi les plus vieux animaux vivants de la planète", s’inquiètent les responsables d'une ONG.

Et en cas de pollution, les conséquences pourraient être désastreuses : "Températures glaciales, conditions climatiques extrêmes et éloignement géographique constituent de sérieux obstacles aux interventions de dépollution."


On ne nous dit pas tout !

"Nous voulons que le monde sache, que nous sommes plus que des icebergs : nous sommes une société civilisée", exprimait Palle Christiansen, ministre groenlandais de l'Éducation. Certes. Cela doit- il pour autant en passer par le nucléaire ?

 

Même si l’utilisation du nucléaire comme énergie semble en être la principale fonction, il ne faut cependant pas oublier qu'il peut également servir à la construction d’armes.


Cela a d'ailleurs déjà fait l'objet d'un article moqueur dans un journal satirique Danois qui sous-entendait que le Groenland s'équiperait en armes nucléaires pour se protéger de potentielles menaces Russes, Coréennes, etc.... Mais au vu de la mine d'or présente en sous sol et exploitable dans ce pays, l'humour noir de cet article pourrait parfaitement refléter un avenir pas si impossible que ça... A suivre, de près !

 

20.10.Nucleaire.bombe.atomique.champignon.930.620_scalewidt.jpg

 

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/10/25/le-groenland-ouvre-l-exploitation-de-ses-mines-de-fer-et-d-uranium_3502686_3214.html

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/25/20002-20131025ARTFIG00487-groenland-feu-vert-a-l-exploitation-d-uranium.php

http://www.franceinfo.fr/europe/le-groenland-abroge-l-interdiction-d-extraction-de-l-uranium-1189191-2013-10-25

http://www.ccnr.org/uranium_cnp_f.html

http://www.euractiv.fr/developpement-durable/le-danemark-ouvre-la-voie-extrac-news-517416

http://heltnormalt.dk/nationensoje/2013/10/25/143719

 

Arctik Solo est aussi sur Facebook !


Partager cet article

Repost 0
Published by Amand'Arctique - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires

Amand'Arctique 04/11/2013 15:09

Tout droit dans le joli mur en béton qui est entrain de s'élever un peu de partout. Effectivement, l'argent, le pouvoir, l'ambition des Hommes... plus que triste c'est énervant au possible car ils
sont une poignée à diriger le Monde à leur façon, les autres, bien que plus nombreux restent silencieux.

Laponico 04/11/2013 13:40

J'avais vu ça la semaine dernière, c'est triste, une catastrophe...comme en Laponie avec les mines, l'argent est roi, les peuples ont peu leur mot à dire (ou ne voient pas à long terme les
problèmes), mais quand on sait les dégats, je ne comprends même pas que cela soit autorisé...où va le monde...

Présentation

  • : Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • Projet ARCTIKA - A la découverte de l'Arctique ! - par Arctik Solo
  • : LE blog dédié à l'ARCTIQUE - Partez avec nous à la découverte des peuples et de la vie dans le Grand Nord ! _______ The blog in english : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/en/index.html __________ Блог на русском языке : http://fp.reverso.net/projet-arctique-over-blog/4635/ru/index.html
  • Contact

Adhésion à l'association

Le Grand Nord vous intéresse ?


Vous souhaitez prendre part à la vie de l'association ARCTIK SOLO, soutenir ses actions culturelles et son but de faire découvrir l'Arctique au plus grand nombre ?Alors vous êtes au bon endroit !

L'adhésion annuelle est de 15e, et contribue également à financer le journal trimestriel envoyé à chaque adhérent.

Pour devenir membre ou juste pour un coup de pouce : envoyez nous votre message ICI

Par ailleurs, si vous souhaitez nous proposer un partenariat avec une école, des intervenants, n'hésitez pas, nous étudions toute proposition !

ARCTIK-SOLO_logo3.jpegA très vite !

 

L'équipe d'ARCTIK SOLO

Recherche